H!PH0P-STR££T

forum Hip-Hop
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ice-T

Aller en bas 
AuteurMessage
G-UN!T $0LD!£R$

avatar

Nombre de messages : 120
Age : 27
Localisation : 7.6 Le Havre
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Ice-T   Ven 25 Aoû - 20:46

Ice-T (né Tracy Morrow) a prouvé qu'il était une des stars du Hip Hop les plus distinctes et intelligentes, si bien que se fut pour lui un de ses plus gros échecs. A son apogée, le rappeur a écrit quelques uns des plus beaux portraits de la vie du ghetto et des gangsters, si bien qu'il a produit quelques uns des meilleurs commentaires sociaux Hip Hop. Comme il le fit souvent, il pouvait combiner sexisme et violence gratuite, même quand ses rimes étaient ingénieuses et saisissantes. Ses meilleurs enregistrements ont toujours été fait avec de grands collaborateurs comme The Bomb Squad ou Jello Biafra. Avec sa musique, Ice-T a fait des efforts intentionnels pour gagner une vaste audience des jeunes adolescents blancs comme ses fréquentes excursions dans sa bande de Heavy Metal, Body Count, le prouvent. Á chaque fois, il s'est heurté à un barrage constant de critiques et de controverses pour devenir une figure respecté pas seulement de la presse musique mais aussi des médias généraux.

Bien qu'il fut un des leaders du Hip Hop californien dans les années 80, Ice-T est né à Newark, NJ. Quand il était enfant, il déménageât de son Newark natal pour la Californie après que ses parents ne meurent dans un accident de la route. Pendant qu'il était au lycée de Crenshaw dans le South Central de Los Angeles, il est devenu obsédé par le Rap. Ice-T tient son nom de Iceberg Slim, un truand qui a écrit des nouvelles et des poésies. Ice-T avait l'habitude de mémoriser des lignes de ses poésies, les récitants à ses amis et ses camarades de classe. Après avoir quitté le lycée, il a enregistré quelques médiocres singles aux début des années 80. Il est aussi apparu sur les B.O. des films Hip Hop à petits budgets Rappin', Breakin', et Breakin' II: Electric Boogaloo et a essayé de commercer sa carrière.

Ice-T a finalement décroché en 1987 un deal avec un grand label, Sire Records, qui sortiront son premier album, Rhyme Pays. Sur ce disque, il fut appuyé par DJ Aladdin et le producteur Afrika Islam, qui l'ont aide a créer le roulement, les beats ménagés et les samples qui fournissent le fond des rimes des rappeurs charismatiques ; l'album deviendra disque d'or. Cette même année, il fera la chanson du générique de Colors de Dennis Hopper, un film sur la vie dans les quartiers pauvres de Los Angeles. La chanson, aussi appelée Colors, était plus forte et plus incisive que tout ce qu'il avait publié avant, tant au niveau des paroles que de la musique. En 1988, Ice-T forme son propre label, Rhyme Syndicate (subdivision de Sire/Warner) et sort Power. Power était un disque plus assuré et impressionnant, lui rapportant de meilleures critiques et son second disque d'or. Publié en 1989, The Iceberg / Freedom of Speech ... Just Watch What You Say l'établit comme vrai superstar du Hip Hop en mêlant une excellente musique caustique avec d'intelligents commentaires politiques féroces, spécialement à propos de la censure sur le Hip-Hop.

Deux ans plus tard, Ice-T commença une carrière d'acteur, se posant sur le film New Jack City ; il a aussi enregistré New Jack Hustler pour le film et ce morceau deviendra une pièce maîtresse de son album sortit en 1991, O.G. : Original Gangsta, qui est son plus gros succès en date. Figure aussi sur l'album un morceau Metal appelé Body Count enregistré avec sa bande du même nom. Il les a ensuite amené avec lui en tournée l'été suivant. La tournée provoqua une augmentation de la demande de la part de fans d'autres genres musicaux et aussi de la part des adolescents de classe moyenne. L'année suivante, le rappeur décidât de faire entièrement un album avec sa bande, aussi appelé Body Count.

Body Count deviendra un tournant dans la carrière de Ice-T. Avec le morceau Cop Killer, sur lequel il expose son point de vue sur une affaire d'un policier meurtrier, le disque embrasa une controverse nationale ; engendrer par le NRA et les groupes activistes policiers. Time-Warner Records ont d'abord défendu Ice-T puis il refusèrent de sortir son nouvel album, Home Invasion, soi-disant à cause de sa pochette. Ice-T et le label se séparèrent à la fin de l'année. Home Invasion fut publié chez Priority Records au printemps 1993 pour relancer les critiques et les ventes. Quelque part en chemin, Ice-T commença à perdre beaucoup de son audience Hip-Hop et plut ensuite principalement aux adolescents blancs des banlieues. En 1994, il écrivît un livre et publia son second album avec Body Count, Born Dead qui échoua dans son but de soulever une polémique comme le fît le premier album. Néanmoins, Body Count marchait bien dans les clubs et Ice-T continua les tournées avec sa bande. Á l'été 1996, Ice-T publia son premier album rap depuis 1993, Return of the Real. L'album fut accueillît par des mixs révisés mais n'obtînt pas le succès attendu. Le septième album, Deadly Sin, suivit en 1999. Un Greatest Hits fut ensuite publié en 2000.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gunitsoldier7614.skyblog.com
 
Ice-T
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H!PH0P-STR££T :: RAP U$ :: B!OGRAPH!£S U$-
Sauter vers: